TEXTE CRITIQUE

Vanité honnie ou La Commande de Gaïa

Résidence au Conservatoire Botanique de Mascarin

Installation | Nids de bélier | Dimensions variables | 12015

 

Sensibiliser le regardeur à la magie du monde vivant

Xavier Daniel est invité en 2010 en résidence au Conservatoire Botanique National de Mascarin. En tant que praticien de l'in situ, c'est naturellement qu'il élabore un projet artistique en rapport avec le site qui l'accueille. Admirateur d'Andy Goldsworthy, l'artiste pense ne rien avoir à donner au land art de plus que l'artiste écossais a déjà su le faire, pourtant, de l'imprégnation de ce jardin étonnant, Xavier Daniel va tisser une mythologie, révéler dans une narration poétique le cycle de la vie. C'est la naissance des Esprits sentinelles, simples morceaux d'écaille de bambou, devenant de petits personnages qu'on pourrait dire croire sortis d'une histoire merveilleuse.

Fine observation de l'écosystème et des formes qu'il engendre, économie de moyen et imprégnation du lieu, mettent en exergue le potentiel merveilleux de notre rapport à la nature, lorsqu'on sait regarder et rêver.

 

Ces 3 années de résidence vont se conclure par la réalisation d'une pièce majeure intitulée Vanité honnie. Un ensemble de 293 nids de bélier disposés dans l'espace, en suspension grâce à des fils de nylon crée un volume représentant un crâne. Ce travail produit une double référence à l'histoire de l'art et à la Nature.

La vanité est un genre de nature morte, depuis la renaissance des crânes viennent intégrer des tableaux, ils ont une valeur symbolique forte, ils renvoient le spectateur à sa condition de mortel rappelant l'inéluctable écoulement du temps. Cette fascination/angoisse du temps qui passe est inhérente à la création artistique et l'iconographie de la vanité a été réactualisée à différentes périodes de l'histoire. Xavier Daniel emprunte ce chemin, mais il élargit le symbole en renvoyant le regardeur non pas uniquement à sa propre finitude mais à celle que l'homme inflige à la nature - sans laquelle il ne peut survivre.

Cette pièce, dont la mise en espace répond à une rigueur mathématique, nous apparaît légère et subtile. Elle fonctionne aussi comme un message que Gaïa pourrait vouloir transmettre et dont l'artiste serait le médiateur.

 

Productions pendant les 3 ans de résidence:

Esprit(s Sentinelle 3.0: une coopération avec le photographe Edgar Marsy > 12 tirages numériques sur aluminium de grandes dimensions sont exposés dans la Villa du conservatoire.

Vanité: une installation-sculpture inédite, comme un memento mori initié par Gaïa.

Un livre d'’artiste tiré à 36 exemplaires par les Éditions CCC (Concentré de Création Contemporaine)

Portail(s Maurice-Réunion: photos et vidéos (Frédéric Lambolez - EnQuête Prod) réalisées en aval de l’installation.

HUMANITÉ(S
C. de Fondaumière
NANOCOSME
X. Daniel
CRÉATION DES MONDES
C. Fauvre-Vaccaro

ÉCOSYSTÈME(S
X. Daniel
CONVERGENCE
IN SITU
C. Alastor
LA COMMANDE
DE GAÏA
C. Bonniol
ART ET SCIENCE
M. Paternoster
STRADDA -
MOUVEMENT
J. Bordenave
AUTEURS

— Céline Bonniol,

Docteur en sciences de l'information et de la communication

  • Xavier Daniel sur Facebook
  • Xavier Daniel sur Instagram

© 2018 Xavier Daniel

WebDesign: Valérie Abella

Mentions légales