Expo | Galerie Ter'La | Botanical Revolution

May 19, 2018

L’étude des plantes a depuis l’Antiquité été un domaine de prédilection pour la création.
Les artistes y trouvent matière, dans cette volonté humaine d’imposer des formes immédiatement sensibles à représenter le vivant qui croît et meurt selon les lois de la nature.
Intégrer cette fulgurance se dérobant aux envies de l’homme, reste encore aujourd’hui un enjeu majeur de l’art contemporain. L’artiste concilie cette contradiction entre fécondité incontrôlée et formes asservies, prolifération et immobilisme.
Ces créations enregistrent cette spontanéité envahissante des plantes avec un certain humour :
photographies urbaines de Cristof Dènmont, inquiétantes prises de vue de Osman Badat,
de Diane Rainard, ou de Stéfan Grippon.
Ou, tout au contraire, elles tentent d’en figer un moment précis où la discipline formelle
des créations d’Anne Fontaine, des tirages argentiques de François-Louis Athénas,
des songes de Thierry Hoarau, des dessins de Sanjee, des céramiques d’Alice Aucuit,
imposent leur esthétique à des forces naturelles, figées dans une stabilité quasi minérale.
La discipline du peintre opérera des « cose naturali » devenus en France au XVIIIe siècle
des « natures mortes » auxquelles nous préférerons le terme anglais de « still life » vie immobile.
Ces compositions laissent aux spectateurs un ravissement dans le choix de leur assemblage où l’émotion poétique est toujours sensible comme dans les compositions oniriques de Pascale Simont et Jimmy Cadet.
La maturité des pétales écloses offrent à Mélanie Chevalier, Michel Madoré une véritable palette dans la fraîcheur de leurs formes. Ces compositions décoratives inventent une nouvelle magie
de la couleur.
A la suite de ses ovnis rouges (2014), la symphonie de Esther Hoareau nous transporte dans un Wake Up, où les plantes issues d’un laboratoire high-tech montent à la conquête d’un nouveau monde.
Les architectures fantasmées de Kid Kréol & Boogie, les girls de Stéphane Kenkle,
les détournements humoristiques de Serge Hu Chuao Si, la Vanité honnie de Xavier Daniel, le dessin à colorier de Micka Gence concluent cette botanical revolution, libérant nos imaginaires vers une terra incognita où les belles plantes mènent la danse.

 

Yves-Michel Bernard

françois-louis athénas
alice aucuit
osman badat
jimmy cadet
mélanie chevalier
xavier daniel
cristof dènmont
anne fontaine
mickaël gence
stéfan grippon
stéphane kenkle
serge hu-chao-si
thierry hoarau
esther hoareau
kid kréol & boogie
michel madoré
diane rainard
sanjeeyann
pascale simont

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Résidence d'artiste | Japon | Écoumène & Fùdo

June 30, 2019

1/5
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Xavier Daniel sur Facebook
  • Xavier Daniel sur Instagram

© 2018 Xavier Daniel

WebDesign: Valérie Abella

Mentions légales